Ungersheim a entamé sa « reconversion »

2000 chasse aux énergies fossiles : piscine municipale chauffée par des panneaux solaires, plusieurs bâtiments municipaux sont alimentés par une chaufferie à bois.

2008  achat d’un cheval et du matériel d’attelage, pour quelque 20.000 euros pour assurer la desserte du midi pour une vingtaine d’enfants vivant loin du centre-ville, dont les parents sont les plus susceptibles de prendre leur voiture, et aider dans les travaux d’élagage et d’arrosage.

« On change de trajet tous les jours pour faire plaisir à tout le monde, les enfants sont ravis », raconte David, tandis que les écoliers viennent caresser Richelieu.

Rachat d’un terrain de 8 hectares mis à disposition d’une association employant une trentaine d’ouvriers maraîchers en réinsertion : alimentation à la cantine et goûters 100% bio

2013 implantation de la plus grande centrale solaire d’Alsace (40.000 m2)

Une bonne partie de la population reste cependant circonspecte face à un tel dynamisme. « Leur soutien n’est pas toujours évident, ils sont parfois un peu récalcitrants », admet le président d’une association locale, Serge Heckmann. « Mais si on ne prend pas d’initiatives, personne ne le fera ».

Source