Un coup de pouce pour réparer vos vieux objets

Je trouve cette initiative fantastique, humaine, sociale, pérenne… historique! De la société d’achat-déchet, nous revenons à celle de notre histoire, celle durant laquelle on _réparait_ nos outils et nos objets quotidiens. J’ai d’ailleurs depuis quelques décrété que je ne jetais rien sans avoir tenté de le réparer d’abord, même si ça me prenait des mois. Résultat les après-midis de week-end se transforment en atelier réparation, ce qui intéresse beaucoup mes enfants: comment résoudre tel problème? dupliquer telle pièce? comment ça fonctionne vraiment? l’électronique, l’électrique, le plastique, le modelage, etc.   L’idée d’élargir le mouvement d’entre-aide vient apparemment des Pays-Bas, et voilà que les Repair Cafés débarquent en Belgique. Toutes les informations sont sur leur site. Et moi, j’adore 🙂

Fibre bio au boulot vs « je suis altermondialiste »


logo-coton-bio

Avec mon copain Olivier du projet (non terminé) du Consommacteur, nous nous disions : « Okay pour payer plus des vêtements en fibres bio, mais là, désolés, pas possible de nous habiller en altermondialistes pour aller bosser. »

Pas que nous soyons fondamentalement en désaccord avec ce mouvement, mais nous ne  pouvons nous permettre d’afficher un tel acte politique fort dans un environnement professionnel politiquement neutre.

Alors, avis aux créateurs de mode : je suis prête à acheter, porter et faire de la pub pour vos créations en fibres naturelles et/ou bio à conditions qu’elles soient portables au bureau voire chez mes clients.

Pour les altermondialistes affirmés, il y a toujours Ethicwear.