A lire: « L’obésité est une épidémie »

« Depuis un bon demi-siècle, en effet, le microbiote intestinal des animaux d’élevage est manipulé de façon à accélérer leur croissance et leur prise de poids. Pour ce faire, on leur donne des probiotiques, les fameuses bactéries Firmicutes (les Lactobacillus entre autres). Aux Etats-Unis (en Europe cela a été interdit en 2006), on leur donne aussi des antibiotiques, non pas dans le seul but de prévenir les épidémies mais comme facteurs de croissance et d’engraissement. Il me semble donc pertinent que la communauté scientifique se pose la question suivante: si les antibiotiques favorisent l’engraissement des animaux, pourquoi ne se préoccupe-t-on pas de ce qu’ils font chez les enfants? Non seulement il faudrait peut-être s’inquiéter de la nouvelle mode des alicaments et autres probiotiques, qui ne sont rien d’autre que des bactéries (Lactobacillus ou Bifidobacterium). » p.112